circuler à vélo
Blog
13/06/2022

Découvrez nos conseils pour bien circuler à vélo afin de vous protéger tout en cohabitant avec les autres usagers de la route.


En tant que cycliste, vous êtes vulnérable sur la route en raison des véhicules motorisés avec qui vous la partagez. La ville, en particulier, n’est pas le territoire le plus hospitalier du fait de ses nombreux dangers. Découvrez nos conseils pour bien circuler à vélo afin de vous protéger et de cohabiter avec les autres en toute sécurité.


I. L’équipement obligatoire à vélo

Avant d’aborder la question de bien circuler à vélo, faisons le point sur l’équipement à avoir afin de rouler dans les règles :

  • Un gilet de haute visibilité : à porter hors agglomération quand la visibilité est faible.
  • Une sonnette en bon état : elle doit pouvoir être entendue à au moins 50 mètres.
  • Un éclairage fonctionnel : des catadioptres de couleur rouge à l’arrière, de couleur blanche ou jaune à l’avant, de couleur orange sur les côtés et sur les pédales. Votre vélo doit aussi être pourvu de feux de position : l’un émettant une lumière jaune ou blanche à l’avant et l’autre une lumière rouge à l’arrière.
  • Deux freins fonctionnels : un à l’avant et un à l’arrière.
  • Un casque : bien que non obligatoire, nous tenons à mettre le casque dans cette liste car il réduit les risques de blessures à la tête en cas de chute. Nous parlions plus en détail de l’importance du port du casque dans un précédent article : réglementation, statistiques, tour d’horizon de l’opinion des autres pays sur la question et conseils pour bien le choisir.


II. Respectez le Code de la route

Eh oui, le Code de la route vous concerne aussi ! Il s’agira donc notamment de :

  • S’arrêter lorsque le feu est au rouge et se positionner dans le sas destiné aux vélos lorsqu’il y en a un ;
  • Marquer la pause aux stops, en posant au moins un pied au sol ;
  • Ne pas utiliser pas d’écouteurs ni de casque : ils sont interdits car ils peuvent nuire à votre capacité à réagir en cas de danger ;
  • Ne pas tenir votre téléphone à la main tant que vous roulez ;
  • Ne pas rouler sous l’emprise de l’alcool ;
  • Rouler à 20 km/h maximum dans les zones de rencontre et respecter la priorité du piéton.

De manière générale, n’oubliez pas que ces règles sont là pour vous protéger !


Le saviez-vous ?

La fréquentation cyclable a augmenté de 28 % en 2021. Malheureusement, la mortalité cycliste a elle aussi connu une hausse significative de 21 %, soit 226 cyclistes morts dans des accidents de la route.


III. Privilégiez les pistes et bandes cyclables

Les pistes cyclables peuvent être obligatoires – elles sont alors signalées par un panneau bleu de forme ronde – ou simplement recommandées – vous verrez dans ce cas ce même panneau mais de forme carrée. Pour votre sécurité, mieux vaut les emprunter même lorsqu’elles sont optionnelles.

Lorsqu’il n’y a pas de piste cyclable, vous devez rouler sur la droite de la chaussée en laissant une distance de sécurité avec les véhicules garés. Cet espace sert à la fois à se décaler en cas de véhicule qui passerait trop proche de vous et à éviter une portière qui s’ouvrirait soudainement.

Les trottoirs sont interdits aux cyclistes, à l’exception des enfants de moins de 8 ans qui doivent adopter une allure raisonnable.


IV. N’oubliez jamais de signaler un changement de direction

Que ce soit en tendant votre bras ou avec un clignotant pour vélo, il est primordial d’indiquer chacun de vos changements de direction. Cette seconde option est d’autant plus indiquée de nuit, la visibilité étant réduite. De plus, il n’est pas évident pour tout le monde de lâcher le guidon, certains cyclistes peuvent être déstabilisés par ce mouvement.

Par ailleurs, ralentissez toujours lorsque vous arrivez au niveau d’un croisement. Positionnez-vous – votre corps et votre roue avant - en fonction de la direction dans laquelle vous allez tourner. Serrez au maximum à droite dans les virages.