Casque vélo avec visière intégrée
Blog
02/05/2022

Marre des yeux qui pleurent à cause du vent, du soleil qui éblouit et des insectes qui s’invitent ? Découvrez les principaux avantages d’un casque de vélo avec visière !

Vous sentez, ces larmes qui coulent malgré vous tandis que la route devant vous n’en finit pas de descendre ? Et le soleil en pleine figure, ce n’est ni agréable ni pratique, n’est-ce pas ? Pour ces raisons là et pour bien d’autres encore que nous allons développer dans cet article, le fait d’investir dans un casque de vélo avec visière peut s’avérer être très une bonne idée !

 

I. Pourquoi adopter le casque de vélo avec visière ? 

1. Pour ne plus avoir plus besoin de porter ses lunettes de soleil

Il existe aujourd’hui des lunettes de soleil dédiées aux cyclistes à des prix raisonnables et de styles différents. Elles sont indispensables pour vous protéger des rayons UV du soleil et des corps étrangers qui pourraient pénétrer vos yeux. Nous reviendrons sur ce dernier point plus tard. Toutefois, certains trouvent l’alliance casque + lunettes gênante. Un casque de vélo intégrant une visière avec filtre solaire est dans ce cas une parfaite alternative. Notons que celles-ci sont normalement conçues de sorte que vous puissiez porter vos éventuelles lunettes de vue.

Comment choisir la catégorie de protection solaire ?

Qu’il s’agisse de lunettes de soleil ou d’une visière, vérifiez que la catégorie de protection solaire est adaptée à vos activités :

  • Catégorie 0 : réservée au confort et à l'esthétique ;
  • Catégories 1 et 2 : adaptées aux luminosités solaires atténuées et moyennes.
  • Catégories 3 ou 4 : adaptées aux cas de forte ou exceptionnelle luminosité solaire (mer, montagne).1

En ce qui concerne les visières colorées, une teinte d’environ 40 % est la norme. Les teintes grises ou noires d’environ 85 % sont quant à elles recommandées en cas de fort soleil, propice aux éblouissements.

 

2. Pour ne plus avoir de problème de buée sur vos lunettes

La buée est l’un des autres problèmes récurrents que l’on rencontre lorsque l’on porte des lunettes. Nombre d’entre nous ont pu s’en apercevoir en période de pandémie, en raison du port du masque obligatoire. Une visière de qualité offrira une ventilation suffisante pour empêcher la formation de buée lors des journées fraîches et/ou humides. Il s’agit d’un autre avantage non négligeable de la visière !

 

3. Pour vous vous protéger des insectes, projections, poussières…

Plus vous roulez vite, plus l’impact des différents corps étrangers cités ci-dessus risque d’être désagréable, voire dangereux. Les adeptes du VTT sont souvent équipés d’une visière, afin de limiter les projections de cailloux, boue, sable, etc. Et ils ont bien raison ! La tendance se retrouve dorénavant en ville grâce à des casques de vélo urbain adaptés, dont nous vous parlerons un peu plus bas.

 

4. Pour vous protéger des intempéries : vent, pluie, neige…

Contre le mauvais temps, il ne fait aucun doute que la visière, qui joue en quelque sorte le rôle de pare-brise, sera bien plus efficace que de simples lunettes. Ainsi, vous n’aurez plus ni de larmes dans les yeux ni de gouttes de pluie sur votre visage.

Le saviez-vous ?

Que votre casque possède une visière ou non, il est recommandé de le changer tous les 5 ans environ.

 

5. Pour encore plus de sécurité

En cas de chute ou d’impact, la visière, bien que ce ne soit pas sa fonction première, est une protection supplémentaire. C’est aussi vrai si vous croisez quelques branches en forêt par exemple, et que vous oubliez de baisser la tête…

 

II. Comment choisir sa visière ?

Il existe deux principales sortes de visières.

 

1. La visière magnétique

La visière magnétique s’adresse plutôt aux cyclistes qui roulent en ville et ont donc opté pour un casque de vélo urbain. Le système magnétique est simple, il vous permet de baisser et monter votre visière à votre guise, en un geste. Elle a également l’avantage d’être amovible, pour être retirée les jours où vous n’en avez pas l’utilité. Certains modèles de casques pour vélo, tels que le Cosmo Urban, sont équipés d’une casquette amovible fixée à l’avant du casque, pour faire rimer praticité avec stylé.

 

2. La visière intégrée

D’autres casques proposent une visière directement intégrée. On les retrouve le plus souvent chez les cyclistes les plus sportifs. Il ne sera pas toujours possible de retirer une visière intégrée au casque. Cela pourra devenir un problème si votre visière se raye – ce qui arrivera – et que vous ne pouvez pas la changer sans acheter un nouveau casque. Soyez par conséquent vigilant sur ce point si vous affectionnez particulièrement la liberté qu’offre une visière amovible.

Vous aimez ce type de casque ? Découvrez le casque connecté Cosmo Fusion Premium, disponible en couleur crème, bleu, noir, vert salvia brillant ou le casque connecté Cosmo Fusion Pure, disponible en noir mat, rouge brillant et blanc brillant.

 

III. 4 points à vérifier avant d’acheter une visière pour votre casque de vélo

Vous n’aurez pas toujours l’occasion d’essayer une visière, ou du moins pas en conditions réelles. Dans ce cas, n’hésitez pas à poser les questions suivantes à un vendeur ou à parcourir les commentaires Internet afin de trouver les réponses qui vous intéressent.

  • La visière se règle-t-elle facilement d’une seule main en roulant ?
  • Relevée, la visière vient-elle impacter l’aérodynamisme du casque ?
  • Existe-t-il la possibilité de recommander les vis de la visière si vous deviez en avoir besoin ?

À savoir :

Pour plus de résistance, mieux vaut favoriser les vis de fixation en métal que celles en plastique.

  • La visière s’ajuste-t-elle par paliers ou bien en continu ?


Convaincu de l’utilité de la visière ? Apprenez maintenant à choisir votre casque de vélo en portant votre attention sur 4 principaux critères : votre budget, votre tour de tête, votre pratique du vélo ainsi que le nombre de ventilations présentes sur le casque.

 

1 : DGCCRF : Lunettes de soleil, comment choisir la bonne protection ?