bike family
Blog
11/03/2022

C’est bientôt le grand jour : vous allez emmener votre enfant en vélo ! Pour en profiter en toute sérénité, nous vous disons comment assurer sa sécurité.

Il ou elle n’était même pas encore né que vous imaginiez déjà les longues balades à vélo que vous alliez faire ensemble. Cet heureux moment est enfin arrivé, reste maintenant à vous préoccuper de la sécurité de votre enfant. Notre mission étant de favoriser la mobilité urbaine responsable, nous vous livrons avec plaisir nos conseils pour rouler sereinement avec votre enfant.

Le casque : le b.a.-ba de la sécurité de votre enfant

Le port du casque à vélo est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu'ils soient conducteurs ou passagers. Notons que cela est valable même si votre enfant est installé dans une remorque. Au-delà de 12 ans, le port du casque n’est plus requis, mais reste fortement conseillé !

Rappelons que : 

  • Le casque diminuerait les blessures à la tête de 85 à 88 %.
  • Le port du casque de vélo réduit le risque de décès de 75 %.
  • Les blessures à la tête sont la cause d’environ 25 % des hospitalisations observées chez les cyclistes.

Ah oui, petite précision, juste au cas où : en plus d’être homologué du marquage « CE », le casque doit bien entendu être attaché !

Le siège pour enfant : des solutions adaptées à chaque âge

À vélo, tout enfant de moins de 5 ans doit se trouver dans un siège homologué et conforme à son âge, sa morphologie. Quant à savoir à partir de quel âge vous pouvez prendre le large avec votre enfant, la réponse est plutôt logique : quand celui-ci est capable de se tenir correctement assis dans un siège.

À vous de savoir si vous vous sentez plus à l’aise avec votre enfant installé à l’arrière ou à l’avant. Si vous choisissez la seconde option, attendez toutefois que votre enfant ait au moins 9 mois puis passez-le à l’arrière lorsqu’il pèsera plus de 15 kg.

Optez pour un siège-vélo qui soutient la tête de votre enfant et qui dispose également de repose-pieds ajustables. Pour des raisons évidentes, il est primordial que les pieds de votre enfant n’entrent jamais en contact avec la roue arrière.

Enfant autonome à vélo : questions et conseils

Doit-il être devant ou derrière vous ?


Votre instinct vous dictera peut-être de vous placer devant votre enfant, car cela donne l’illusion de le protéger. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que le danger à vélo vient souvent de derrière. Cela vous donne aussi la possibilité de veiller sur lui, et de lui dire par exemple s’il roule trop près du trottoir ou si, au contraire, il déborde trop sur la route. Cela a, de plus, un aspect valorisant pour l’enfant ! Mieux vaut cependant vous remettre à sa hauteur ou même vous replacer devant au niveau des carrefours, afin d’être la personne à l’initiative de la décision de s’engager ou non.


Le saviez-vous ?

« Les enfants de moins de 8 ans sont autorisés à emprunter les trottoirs, à condition de rouler à une allure raisonnable et de ne pas gêner les piétons. »

Cela reste interdit pour l’adulte, même pour le parent qui accompagne son enfant.

Enseignez-lui les règles élémentaires du Code de la route

On ne vous dit pas de le soumettre à l’examen ardu du Code de la route, mais au moins de lui apprendre les règles les plus importantes. La notion de priorité à droite par exemple, de sens interdit et la signification du feu tricolore.

Quel équipement pour protéger mon enfant à vélo ?

Vérifiez avant chaque sortie que l’équipement du vélo votre enfant fonctionne parfaitement : l’éclairage, la sonnette, les freins.

Pour le protéger au mieux en cas de chute, n’hésitez pas à l’équiper de coudières, genouillères, gants et protège-poignets, sans jamais oublier le casque !

Enfin, le gilet réfléchissant est un redoutable allié en matière de sécurité.