vélo en hiver
Blog
18/03/2022

Vous êtes le genre de cycliste à qui le froid et la neige ne font pas peur ? Alors découvrez nos conseils sur les bons réflexes à avoir en vélo en hiver !

Rien n’arrête les cyclistes les plus téméraires : ni le vent, ni la pluie, ni le verglas, ni même la neige. Vous faites partie de ces aventuriers ? C’est tout à votre honneur, mais nous espérons que vous n’oubliez jamais de faire passer votre sécurité en premier ! Le fait que vous soyez en train de lire cet article sur les réflexes à vélo en hiver est bon signe, alors nous allons sans plus attendre vous partager nos recommandations !

Multipliez les couches

L’hiver… Il fait froid. Jusque-là, on ne vous apprend rien. Ce premier conseil sera aussi simple qu’efficace pour braver le froid : multipliez les épaisseurs de vêtements !
Un tee-shirt + un sous-pull + un pull + pourquoi pas un autre pull + un manteau = un corps paré à affronter vents et marées. Le même principe s’applique pour le bas du corps. En règle générale, il est recommandé de porter au minima 3 couches, dont la première le plus près possible du corps.

Gants, écharpe, tour de cou, bonnet, chaussettes épaisses, veste thermique et/ou imperméable et coupe-vent sont aussi plus que bienvenus.

 

Misez sur un garde-boue

Toutes ces épaisseurs ne pourront malheureusement rien contre l’humidité de la neige, de la pluie ou de la boue. Alors pour éviter les éclaboussures et rester au sec (et aussi, tant qu’à faire, propre), il peut être judicieux d’investir dans un garde-boue.

Rendez-vous (encore plus) visible

Ce second conseil vaut pour n’importe quelle période de l’année et n’importe quel temps. Il est cependant encore plus important lorsque les conditions climatiques rendent la conduite difficile, pour les automobilistes et pour vous, et que la visibilité est réduite à cause du brouillard ou de la neige par exemple.

Mieux vaut être prudent et renforcer l’éclairage réglementaire à l’aide d’accessoires rétroréfléchissants supplémentaires tels que des bracelets, une housse pour votre sac à dos, des sur-chaussures ou des réflecteurs pour rayons. Notre éclairage connecté est également une excellente solution pour être visible à tout moment, été comme en hiver. Ce dispositif, qui se fixe selon vos préférences sur le casque, sous la selle ou sur notre sac Sécurain, sert à la fois de clignotants, feu de position, feu de freinage et feu de détresse.

 


Le saviez-vous ?

35 % des accidents impliquant des cyclistes sont dus à une déficience ou une absence d’équipement de sécurité.

 

Prenez (encore plus) soin de votre vélo

Rouler l’hiver est plus sportif pour vous, mais aussi pour votre fidèle destrier qui sera en proie à l’humidité, le gel, la neige et aux températures négatives…

Dans la mesure du possible, évitez de laisser votre vélo dehors. Comme vous, il préfèrera se reposer bien au chaud. Une température ambiante permettra à la neige et à la glace de fondre et ainsi d’éviter la rouille ! L’idéal ? Une cave ou un garage. Vous n’avez pas ça sous la main ? Essayez au moins de trouver un endroit un minimum abrité et couvrez votre vélo avec une housse.

Pensez bien entendu à nettoyer régulièrement votre vélo, plus que d’habitude, notamment pour que le sel utilisé sur les routes n’ait pas le temps de s’incruster.

Comment nettoyer son vélo pendant l’hiver ?

Commencez par un nettoyage classique

Tout ce qu’il vous faut, c’est un peu d’eau, un chiffon et le produit nettoyant que vous utilisez habituellement. Rincez les roues avec de l’eau, puis pulvérisez du produit sur le chiffon pour venir frotter les zones les plus sales. N’hésitez pas à insister sur les catadioptres et les phares car, nous le répétons, être bien vu à vélo est primordial !

Dégraissez la chaîne, la transmission et les pignons

Une fois que votre vélo est propre, vaporisez un produit de dégraissage à environ 20 cm de la surface des éléments ci-dessus. Nettoyez avec un chiffon et/ou une brosse.

Lubrifiez la chaîne

En hiver particulièrement, il est recommandé d’ajouter une troisième étape à l’entretien de votre vélo : la lubrification de la chaîne. Cherchez un lubrifiant dédié aux conditions extrêmes et humides. Le produit s’applique sur l’ensemble de la longueur de la chaîne, à l’intérieur également. Cela est à faire à peu près tous les 10 jours si vous faites du vélo pendant cette saison.

Zoom sur l’entretien d’un vélo électrique pendant l’hiver

Vous êtes plutôt team vélo électrique ? Dans ce cas, il vous faudra redoubler de vigilance par rapport à la batterie. Celle-ci devra être rechargée après chaque utilisation et il faut éviter qu’elle se décharge complètement.

Equipez votre vélo de pneus d’hiver

Les pneus d’hiver ne sont pas réservés qu’aux voitures. Les pneus d’hiver classiques pour vélo ont une gomme spécifique qui a une meilleure adhérence avec la chaussée. D’autres, destinés à un usage plus sportif, sont équipés de clous qui facilitent les passages sur la neige et le verglas. 

Si vous ne souhaitez pas investir dans de ce type de pneus ou si vous estimez que l’hiver n’est pas si rude que ça dans votre région, vous pouvez déjà essayer de légèrement sous-gonfler vos pneus.

Roulez prudemment

Eh oui… Ce conseil aussi peut sembler élémentaire, mais il reste ô combien important ! Alors nous le répéterons : soyez prudent, respectez le Code de la route et n’allez pas plus vite que nécessaire. D’ailleurs, roulez même plus lentement qu’en temps normal. Bref, ne prenez pas de risques inutiles ! N’oubliez pas qu’il y a, en toute logique, plus de risques de chute et d’accident dès lors que les conditions climatiques sont un peu extrêmes.

Lorsqu’il neige, on roulera plutôt sur la neige fraîche – moins glissante - que sur celle déjà tassée.

Le retour à la maison

Vous aurez bien mérité une tasse de thé autour du feu de la cheminée ou une raclette autour de la table. Mais avant cela, prenez le temps de prendre une douche – pas trop chaude afin de ne pas créer de choc – puis profitez du plaisir de retrouver des vêtements secs et confortables avant la prochaine sortie !