Cosmo Ride
Blog
28/10/2021

Comment bien choisir ses lumières arrière et avant pour son vélo ?

Le changement d’heure arrive à grand pas et il est très fort probable que vous roulerez de nuit quand vous partirez au travail ou quand vous rentrerez.

C’est le bon moment pour faire un rappel de la réglementation sur les lumières obligatoires et conseillées pour être protégé en étant vu !

Il existe deux types d’éclairages à vélo, les éclairages actifs et les éclairages passifs, nous allons vous expliquer la différence :

Bien comprendre les éclairages actifs

Un éclairage actif émet sa propre lumière grâce à une source d’énergie embarquée. Le principe de cet éclairage est de voir mais aussi d’être vu. Lorsque la nuit tombe rapidement ou que la luminosité est insuffisante, le vélo a pour obligation d’être équipé d’un feu rouge à l’arrière et d’un feu blanc ou jaune à l’avant.

Cosmo Ride

 

Des feux à ampoule

Les feux à ampoules classiques permettent d’offrir une importante visibilité latérale. Cependant, vous devez toujours penser à avoir une ampoule de rechange. Si votre ampoule lâche vous risquez de vous mettre en danger surtout si vous êtes sur une route fréquentée.

 

Les phares à ampoules halogènes

L’ampoule halogène peut fonctionner à une température plus élevée que les ampoules classiques, ce qui la rend plus efficace que les lampes standard. Elle est cependant très gourmande en énergie et est donc peu à peu remplacée par les LEDS. Le rendement d’une LED est 4 à 5 fois supérieur à celui d’une ampoule halogène.

 

Des feux à LEDs

Les feux LEDs sont plus efficaces que les anciennes lampes à ampoules. Vous disposez d’une lumière plus puissante, une économie d’énergie ainsi qu’une longue durée de vie. Vous aurez la possibilité de faire de longues balades sans vous soucier de votre batterie pendant un certain temps. C’est ce qu'utilisent les constructeurs automobiles pour que l’on puisse voir les feux de jour.

 

La dynamo

La dynamo sur roue transforme l’énergie mécanique, lors du pédalage en énergie électrique pour fournir du courant à l’éclairage du vélo. Plus besoin de pile ou de batterie, il suffit de positionner sur le flanc du pneu le dispositif et celui-ci tourne, il permet à la dynamo de fournir du courant afin d'alimenter l’éclairage. La contrainte est que la dynamo ne fonctionne pas continuellement et son branchement est manuel. Attention lorsque vous restez trop longtemps sans mouvement, la lumière peut alors perdre en luminosité et vous faire perdre de la visibilité.

Chez Cosmo Connected, nous avons choisi l'utilisation des LEDs pour notre lumière arrière Cosmo Ride afin d'offrir le produit le plus sécurisant.

En effet, elle permet d'avoir une flexibilité de positionnement de la lumière (sur la selle ou sur le casque) pour assurer une bonne visibilité , tout en proposant un éclairage puissant, durable et responsable.

Bien comprendre les éclairages passifs

L’éclairage passif ne produit pas de lumière, il s‘agit d’un dispositif renvoyant les faisceaux de lumière dans la direction d’où ils émanent. L’éclairage passif est important pour permettre au cycliste d’être vu car il apporte une visibilité complémentaire à l’éclairage actif.

 

Les catadioptres doivent avoir différentes couleurs selon l’emplacement sur le vélo et sont obligatoires :

  • Pour l’avant du vélo : blanc ou jaune
  • Pour l’arrière du vélo : rouge
  • Sur les roues et sur les pédales : orange

Vous disposez également d’autres éclairages passifs qui vous permettent de gagner en visibilité tels que le gilet rétroréfléchissant qui est obligatoire hors agglomération, mais qui est quand même recommandé dans toutes les situations.

 

Il existe également des sacs qui intègrent des bandes réfléchissantes tels que le Sécurain Connecté. Le Sécurain Connecté est notre sac avec éclairage intégré qui permet d’être vu à hauteur d’yeux des automobilistes. Il possède également des bandes réfléchissantes frontales et sur le côté pour une visibilité optimale en toutes circonstances.

 

Il est aussi recommandé d’avoir des pneus à bandes latérales réfléchissantes pour encore plus de visibilité sur la route.

Si vous disposez d’une remorque qui dépasse 1,30 mètre, il est important de noter que vous devez ajouter des dispositifs d’éclairage.

Attention, tous ces dispositifs rétroréfléchissants doivent impérativement être présents et en bon état de marche.

éclairage passif

 

Le saviez-vous ?

Attention à certaines routes ou à certains chemins qui ne disposent pas d’éclairages, ils seront difficilement praticables et pour bien voir, il est important d’avoir des lumières avant d’au moins 150 lumens ou de 20 lux. Si vous êtes plutôt dans des espaces urbains, vous pouvez disposer d’un phare de 50 lumens ou de 4 lux.

En ce qui concerne les lumières arrière en ville, il est conseillé d’avoir une lumière d’au moins 10 lumens. Pour les routes moins éclairées comme hors agglomération et hors secteurs urbains, il est conseillé d’avoir au moins 50 lumens en lumière arrière mais tout dépend de l’éclairage sur les routes. Pour les chemins forestiers et sur des routes très peu éclairées, il faut privilégier une lumière arrière d’au moins 100 lumens. (cf. surdeuxroues.org).

 

Mais qu’est-ce que la différence entre Lux et Lumens ?

D’après la définition, le lux est une unité de mesure de l’éclairement lumineux (symbole lx), il varie en fonction de la distance de la source lumineuse et de la largeur du faisceau. Plus on s’éloigne de la source lumineuse, moins l’éclairage va être efficace.

Le lumen quant à lui est une unité de mesure de l’intensité lumineuse émise par une source (symbole lm). Le flux lumineux est une mesure de la quantité totale de rayonnement visible émis par seconde par une ampoule ou une lampe.

Lumen et Lux diffèrent l'un de l'autre parce que le Lux prend en compte la surface sur laquelle la quantité de lumière (Lumen) est diffusée.

Le feu arrière Cosmo Ride de Cosmo Connected

Chez Cosmo Connected, la sécurité et la visibilité sont deux éléments primordiaux. Après avoir voulu rendre plus visible les motards, nous avons voulu aider les cyclistes, qui sont souvent ceux qui sont les moins vus sur la route. Pour ce faire, nous avons créé l’éclairage arrière connecté Cosmo Ride qui est un feu actif additionnel qui possède 96 LEDs (48 LEDs rouges et 48 LEDs oranges) et qui peut se positionner à l’arrière du casque ou sur la tige de selle du vélo. Doté de 80 lumens, il est visible jusqu’à 100 mètres. Il est également doté de plusieurs modes de feux tels que le clignotants ou le feu de détresse qui sont activables avec une télécommande positionnée sur le guidon.

Pour en savoir plus sur le Cosmo Ride, retrouvez plus d'informations ici.

 

illu vélo